jeudi 13 septembre 2012

À coeur ouvert...

Toute brute épaisse n'est jamais qu'un garçon chez qui le féminin originel et universel a été écrasé... peut-il jamais renaître?
Un barbare pas si bare que ça finalement pour un autre article à paraître sur le matrilignage pour Vivre d'Abord!
Technique mixte: stylo-bille et gimp, vu que les aquarelles sont déjà dans les cartons...

... comment? Je ne vous ai pas dit que je déménageais?!

Sur ce thème, à voir:
Sur les traces de la déesse par Donna Read, Office national du film du Canada